Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Violences policières > Violences policières

Violences policières

Articles de cette rubrique


Pour faire taire Ian B, expert des violences policières, la justice le condamne à huit mois de prison (Violences policières)

vendredi 18 décembre 2020

12 décembre 2020 / Laury-Anne Cholez (Reporterre)

Ian B, militant de longue date contre les violences policières et animateur du collectif Désarmons-les, a été condamné à huit mois de prison ferme pour violences à la suite d’une manifestation de Gilets jaunes, à Montpellier. « Après avoir réprimé les manifestations, on veut aujourd’hui réprimer ceux qui veulent les documenter », assure un spécialiste de la répression d’État.



Fouilles à nu et agressions sexuelles : flics violeurs au Mesnil-Amelot (Violences policières)

vendredi 11 décembre 2020

[TW agression]

En quelques semaines plusieurs personnes prisonnières ou proches de prisonniers au CRA du Mesnil Amelot avec qui nous avons été en contact nous ont raconté qu’elles avaient subi des violences sexuelles de la part des flics. A chaque fois, c’est les mêmes flics : ceux d’une des deux équipes du CRA 3 qui visiblement sont, encore plus que les autres, de sales violeurs racistes.



Loi de sécurité globale : pourquoi l’application UVP (Urgence Violences Policières) est-elle invisibilisée ? (Violences policières)

mercredi 2 décembre 2020 par Amal Bentounsi

1 DÉC. 2020 | PAR AMAL BENTOUNSI | BLOG : LE BLOG DE AMAL BENTOUNSI

Pour des raisons que nous ne comprenons pas, nous sommes évincés de cette séquence qui voit les forces de contestations se mobiliser comme jamais. Les médias qui cherchent à informer sur les acteurs luttant contre la proposition de loi sécurité globale, nous « oublient ». Les organisateurs des mobilisations qui s’activent pour faire converger les syndicats, partis politiques, et autres structures, nous évitent.



Filmer nous protège de la police (Violences policières)

mardi 17 novembre 2020

Lundi 16 Novembre 2020

Un texte collectif de victimes et parents de victimes de violences policières.

Par une proposition de loi enregistrée le 20 octobre dernier, les députés de la majorité présidentielle entendent limiter le droit de diffuser l’image des agents de police et de gendarmerie dans l’exercice de leurs fonctions afin de leur apporter « un cadre d’action protecteur ». C’est oublier que, à l’inverse, le droit de filmer la police protège la population.



PROPOSITION DE LOI « SÉCURITÉ GLOBALE » : L’ALERTE DE LA DÉFENSEURE DES DROITS (Violences policières)

mardi 10 novembre 2020 par Défenseur des droits

Jeudi 5 Novembre 2020

Autorité indépendante chargée de veiller au respect des règles de déontologie par les professionnels de la sécurité, publique comme privée, le Défenseur des droits a apporté ses observations dans un avis publié ce jour sur la proposition de loi relative à la « Sécurité globale ».



UNE PROPOSITION DE LOI SÉCURITÉ GLOBALE CONTRE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE (Violences policières)

mardi 10 novembre 2020

Communiqué commun LDH – SNJ – SNJ-CGT – CFDT – SGJ-FO – FIJ – FEJ

La proposition de loi dite de « sécurité globale », déposée par la majorité gouvernementale, entend interdire la diffusion, par tous moyens, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique.



"Les banlieues sont le lieu d’expérimentation de la violence policière contemporaine" (Violences policières)

lundi 10 août 2020 par Arié Alimi

Arié Alimi, avocat français et membre de la ligue des droits de l’homme, parle à Frank Barat des questions de violences policières en France. De l’affaire Rémi Fraisse à celle de Cédric Chouviat, les processus ont peu changé. Intimidation, mensonges étatiques. Me Alimi prône une réflexion totale sur le rôle de la police aujourd’hui en France.



Lettre ouverte à la Défenseure des droits. 15 propositions pour la désescalade (Violences policières)

dimanche 9 août 2020

5 AOÛT 2020 | PAR RAMATA DIENG | BLOG : LE BLOG DE RAMATA DIENG

En réaction aux déclarations et propos officiels niant l’existence des violences policières, le réseau des victimes réuni autour de l’Appel des Familles adresse ce courrier à la successeure de Jacques Toubon. Nous lui adressons également nos propositions pour la désescalade des méthodes des forces de l’ordre, contre le déni des violences policières et contre le déni de justice.



« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux (Violences policières)

jeudi 9 juillet 2020 par Amal Bentounsi

8 JUIL. 2020 | PAR AMAL BENTOUNSI | BLOG : LE BLOG DE AMAL BENTOUNSI

Monsieur le garde des Sceaux, vous êtes désormais membre du Gouvernement et à la tête d’un ministère que vous voulez être celui « de l’antiracisme ». Pour cette fois, ne plaidez donc pas l’acquittement. Le racisme d’État et le tout carcéral doivent être condamnés. Lettre ouverte en forme de plaidoirie au nouveau ministre de la justice.



Violences policières : Une colère populaire qui vient de loin face au déni politique (Violences policières)

lundi 22 juin 2020 par Saïd Bouamama

Publié le 18 juin 2020 par bouamamas

La vague de manifestations populaires qui secoue la planète et l’hexagone en réaction à l’assassinat de Georges Floyd est certes exceptionnelle mais pas surprenante, inattendue en terme d’ampleur et de propagation mais pas imprévisible, donneuse de puissance mais également confrontée à un déni systémique. Concernant la France, elle souligne à la fois les progrès immenses obtenus par la mobilisation militante depuis plusieurs décennies et l’ampleur du chemin qui reste à parcourir.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5927585